Travail d’émail et de gravure sur plaques de verre  extra  clair

Intéressée par les mathématiques et les sciences, c’est à travers le verre que je retranscris un univers de dessins d’astronomie, de schémas, d’astrolabes et de cadrans imaginaires. Ces machineries mathématiques célestes tentent une description du monde. Les graphes préhistoriques voisinent les représentations scientifiques, de l’origine des traces géométriques aux équations astrophysiques.
Face à ces schémas, des écritures inconnues, inspirées d’écritures anciennes, de civilisations disparues ou en devenir dont nous guettons les signes.
Sur certaines pièces quelques personnages, silhouettes de gravures rupestres symbolisant l’humanité, petits hommes qui arpentent le monde, le mesurent, le commentent, qui tracent des flèches, qui cherchent une logique.

L’utilisation du médium verre permet une profondeur du graphisme et une mise à distance. Mes pièces sont réalisées dans du verre optique extra clair, elles sont soit entièrement émaillées de noir puis gravées, soit travaillées en sérigraphie d’émaux. J’y inclus des métaux, or, argent, cuivre, des émaux de couleur ou des pâtes de verre.

 

     “A la biennale de Carmaux on découvre avec le plaisir de la nouveauté Martine Bruggeman qui nous a mis sous le charme de son travail de gravure sur verre .

Sa première exposition  révèle talent et maîtrise dans la conception et la réalisation, et le musée de La Bourboule exposera dès cette année 2014 l’une de ses pièces .”

Daniel Poux

 

   “…La qualité plastique liée à une technique affirmée du travail du verre interpelle.

Les motifs, qu’ils soient astronomiques, géométriques, mathématiques ou inspirés de l’origine des écritures, sont organisés, je ne dirai pas de façon scientifique, mais de façon sensible, esthétique, utilisant la transparence du verre comme support. Le relief sur certains panneaux ajoutant à la cosmogonie de l’ensemble.  …”

Raoul Cuadrado